Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Grâce....Le bonheur chrétien à annoncer !

Publié le par Michel Chiron

          Dès ma découverte de Dieu et mon retour triste et penaud vers lui, la réponse du Ciel aux balbutiements de ma première prière fut immédiate. Je découvrais alors pour la première fois de ma vie ce qu' était la Grâce : l' intervention directe de Dieu dans l' existence !

 

          J' expérimentais la présence d' une Puissance intérieure inconnue. Elle m' aidait à me remémorer le

Notre Père et le Je vous salue Marie. Elle me donnait un appétit pour prier totalement inattendu et déconcertant. Et ce qui était alors très appréciable, elle faisait barrage aux "puissances des ténèbres" qui   m' avaient fait tant de mal depuis neuf mois !

 

          Après avoir lutté seul jusqu' à épuisement, puisque j' avais envisagé le suicide comme ultime recours, je découvrais enfin la clé qui me permettait de sortir de l' impasse où je m' étais fourvoyé et

d' avancer sur un autre chemin : Dieu et sa Grâce.

 

          Je vécus alors habité par deux forces diamétralement opposées : la puissance démoniaque qui

m' avait fait subir tant de supplices et cette nouvelle puissance -en fait l'Esprit Saint- qui avait autorité sur la première et qui était capable de réaliser des miracles, d' abord en moi (comme par exemple me donner le goût de la prière et cela c' était inouï) et puis je m' en aperçu vite, dans ma vie quotidienne..immédiatement

dans ma vie professionnelle.

 

          Autant la puissance des ténèbres s' était affirmée d' une manière violente, bruyante et stressante, autant la Puissance de Dieu s' affirmait dans le silence, la douceur et la paix. Les démons étaient maintenant démasqués, isolés et savaient qu' ils avaient perdu la partie, au moins pour mon suicide raté.

 

          Mais je peux dire que leur présence alors, a été pour moi un aiguillon, un formidable encouragement

à rester en Dieu, sur le chemin de Vie. Aiguillon du démon et Grâces de Dieu ont fait merveilles ensemble pour m' entraîner dans mon cheminement spirituel. En fait, présence de Dieu et présence démoniaque étaient Grâce. Le mal peut concourir au bien, avec le Seigneur !

 

          Il n' était pas question d' oublier de prier, ou de mettre Dieu entre parenthèses pour un temps donné. Non, chaque jour commençait, se poursuivait et se terminait avec cette formidable conscience de la présence de Dieu et ce désir constant d' essayer de lui faire plaisir.Et cette façon de vivre est devenue toute naturelle, non par mes propres forces mais par la Grâce, et La Vierge Marie comme je l' explique dans des articles précédents n' y est certainement pas pour rien.

 

          Je me suis donc tranquillement habitué à vivre sous la douce présence de cette Puissance libératrice qui ne faisait pas de bruit, mais qui se manifestait continuellement  par des Grâces quotidiennes.

 

          Ces Grâces en premier lieu, me transformaient intérieurement. Ma prière d' intercession, c' est à dire pour les autres, me conduisait à un état de bien-être particulièrement agréable, avec une sensation de douce euphorie. Mon état psychologique était réglé au beau fixe et rien ne pouvait l' ébranler... Je comprenais que c' était cela l' Espérance....en fait un don de Dieu ! C' était  vraiment nouveau pour moi et totalement inattendu. Que le Seigneur était bon, moi qui venait de si loin ! Ce qui est merveilleux c' est que cette Espérance ne m' a jamais quitté.

 

          Les Grâces, c' était aussi des évênements dans ma vie quotidiennes, des rencontres, des surprises,  des aides "matérielles" totalement étonnantes et là bravo les Anges Gardiens !

           Cela se manifesta tout de suite dans ma vie professionnelle. Accompagnant des jeunes en difficulté....je voyais des situations s' aplanir, des solutions ines pérées se réaliser, des portes s' ouvrir, des rencontres facilités. Tout n'était pas idéal, des blocages subsistaient. mais je voyais bien la différence entre mon passé professionnel sans Dieu et le présent, il n' y avait pas photo !

          D' autant plus que je recevais une force étonnante pour travailler : pas de fatigue, pas de découragement ! C' était comme si le Seigneur travaillait à ma place.

 

          Depuis maintenant plus de seize ans, mon chemin de foi est balisé par la Grâce qui ne se tarit pas.

J' ai bien compris que le Seigneur souhaite ainsi me transformer et transformer mes relations aux autres pour m' apprendre à vivre dans l' Amour.

 

          Dans notre Église, il me semble qu' aujourd' hui on ne parle pas assez de la Grâce qui est le don de Dieu par excellence et qui accompagne tous les baptisés. On semble l' ignorer, ne pas y porter attention où plutôt la banaliser. Puisque tout est Grâce, pourquoi se pencher sur elle ?

          On fait ainsi l' impasse sur le quotidien de la Grâce, c' est à dire sur le fondamental, parce que c' est ainsi que le Seigneur par l' Esprit Saint coopère avec chacun de nous et travaille nos vies. Toute catéchèse devrait aborder la Grâce longuement.

          Cheminer en se penchant sur la Grâce ne peut que nourir et renforcer la foi, nous conduire au témoignage, donc à l' évangélisation.

 

          Annoncer au monde que la foi est un chemin de Grâces, c' est dire : Venez rencontrez le Seigneur, venez faire l' expérience de sa présence, venez boire à la Source, vous le sentirez et vous le verrez agir dans vos vies et vous saurez alors qu'il est vivant, qu' il est bel et bien ressuscité.

 

          Et on imagine les foules, par le bouche oreille, venir retrouver le chemin de Vie. L' avenir de l' Église ne peut être que celui-ci. Non on ne peut se satisfaire des "poignées" de nouveaux baptisés adultes qui retrouvent le chemin de la foi à chaque Veillée Pascale.

 

          La Grâce est un chemin de guérison, de libération, de sanctification qui doit être portée comme un étendard par toute l' Église !

 

                                                                      ( à suivre )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Pierre 11/05/2013 20:15

TU as été confronté au mal pour mieux le reconnaitre et le Battre : Fourbis tes armes, ami, il est temps de rentrer en guerre contre Satan ! et n'oublie pas : l'humour est une belle et efficace arme pour le battre ! A bientot. Pierre

Michel Chiron 15/05/2013 08:29

Merci pour ton commentaire Pierre. Depuis cette rencontre avec le mal qui m'a ramené à Dieu, je n'ai de cesse de combattre le mal en premier lieu en moi et par les armes de la foi cela fonctionne à merveille. Les démons ne peuvent pas rire, mais grâce à Dieu j'ai eu à de multiples reprises des fous-rires à voir leur impuissance et leur échec total quand on se tourne et s'appuie sur le Seigneur. Ils ne savent alors que grogner et cela c'est irrésistible. Mais attention, je reste sur mes gardes et surtout ancré dans la foi !

Joseph I. Tohmé 28/09/2010 16:16



Très Edifiant Témoignage :)


Que Le Bon Dieu te comble toujours de Ses Grâces ineffables, par Jésus & Marie...AMEN!!!


Salut, bon courage et que La Paix de Notre Unique Seigneur
& Sauveur Jésus soit toujours avec toi!!!


 


"Le Fou
du Christ"
Je prie donc je vis,sur La Terre Sainte du Liban
Eternel,avec La Grâce du Dieu Tout-Puissant!!!