Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Athée ou agnostique...une voie sans issue !

Publié le par Michel Chiron

          Je me dois de revenir sur ces 23 années (entre 20ans et 43 ans) où j' avais opté pour une vie sans Dieu.

          Sans le savoir, j' ai alors installé dans mon psychisme une barrière ou plutôt un mur car je m' interdisais ainsi toute investigation spirituelle, toute tentative de dialogue avec un éventuel Créateur. Je m' isolais dans un (pseudo) confort idéologique entretenu par des lectures, des rencontres et des expériences détachées de toute préoccupation de transcendance.

          En réfutant l' existence de Dieu ou en négligeant cette question, l' athée comme l' agnostique se ferment irrémédiablement au champ spirituel. Ils le rejettent, décrétant qu' il n' existe pas ou qu' il n' a aucune valeur pour eux.

          Cette attitude courante et banale aujourd' hui dans notre pays est largement encouragée et entretenue par l' idéologie matérialiste et consumériste dans laquelle nous baignons. La spiritualité y est traitée avec dédain et doit rester confinée dans ce qu' on appelle "l'espace privé". Le mot d' ordre est prosélytisme = danger or le dictionnaire Robert donne deux synonimes de prosélytisme...apostolat et propagande !

          Et dans les milieux de l' incroyance, il est de bon ton de caricaturer et de déformer l' histoire de

l' Église, de s' employer à marginaliser ceux qui vivent de l' expérience spirituelle et de combattre avec virulence tout ce qui peut apparaître à leurs yeux comme faisant obstacle à l' évolution soi-disant nécessaire et inéluctable des mœurs de la société.

          Les athées tentent d' expliquer la pérennité des croyances et des religions dans l' histoire par un phénomène d' autopersuasion individuelle et collective résultant des fantasmes liés à la peur de la mort. Ils luttent avec acharnement contre cette idée désuète et infantile que serait l' existence d' un Dieu Créateur. Ils ne peuvent absolument pas concevoir que la foi ne résulte pas d' une idée, mais d' une rencontre.

          En décrétant l' inexistence de Dieu, on devient soi-même le maçon de ce mur intérieur qui nous empêche d' accéder à la connaissance de la Vérité, au Trésor qui pourtant nous habite tous. Souvent par orgueil, on se prive de la rencontre avec le Vivant, avec Dieu.

          Ce mur, on se le construit toujours par un mélange de considérations idéologiques et de raisons intimes liées à notre histoire personnelle. Et il a tendance à se renforcer au fur et à mesure de nos "errements" de vie.

          Ainsi verrouillé par des a priori, on évacue toute recherche spirituelle en s' obstinant à ne pas remettre en cause les choix, les "certitudes" élaborées par nos raisonnements de notre "intelligence".

          La critique des athées surfe avec facilité sur les aspects idéologiques de la religion, mais se trouve incapable de pénétrer le cœur de la foi, donc de comprendre les fondements, les raisons profondes qui "transportent" les croyants et qui les poussent à proclamer que le Christ est bel et bien ressuscité en s' unissant fraternellement dans l' Église.

          À chaque fois que j' ai tenté d' exprimer ma voix sur des sites qui se veulent des sites de débat athéisme/religion, j' ai toujours fini par être exclu pour....prosélytisme, car l' on m' interdisait d' évoquer mon expérience de foi depuis ma conversion. Évidemment, pour moi nouveau croyant, c' était l' essentiel, le reste n' étant que bavardages inutiles, même et surtout lorsqu' ils prenaient une allure philosophique en se piquant de vouloir démontrer l' indémontrable...Ce sont des sites à fuir et à ignorer. Le lecteur qui connaît mon histoire (cf. les articles de ce blog en commençant par le premier), comprendra que derrière la personne fière de son discours et de ses démonstrations d' athée militant inconditionnel se cache, à son insu, l'inspirateur ennemi de notre Dieu  qui n' a qu' une ambition : détacher l' homme dela Vérité afin de le détruire et de s' emparer à terme de son âme. Mais lorsqu' on est muré dans sa superbe en rejetant l' existence de Dieu et du diable, on est à mille lieues de se douter que notre pensée qui se veut si rationnelle, si raisonnable est en fait inspirée par les puissances des ténèbres qui s' en lèchent les poils. Ils ont trouvé leur grognard !

 

          Quant à moi, il m' a fallu vivre ce tsunami spirituel pour que mon mur intérieur soit balayé et que je perçoive, héberlué sortant de l' aveuglement, la réalité du Trésor et l' unique chemin à prendre....le chemin de foi.

          C'est ainsi que brutalement, j' ai compris avec effroi la vanité de toutes mes anciennes constructions mentales. Après quelques heures de destabilisation, j' ai très vite perçu par la foi, c' est-à-dire en priant,

l' irruption de la Lumière, de la Grâce dans tout mon être, en fait la Présence active de l' Esprit Saint (Dieu), celui qui m' accueillait avec une immense miséricorde et qui allait me faire renaître à la Vie. J' étais à ma grande surprise en présence du Dieu Vivant qui avait toujours été en mo, mais jusque-là  emmuré !

          Tout nouveau converti, et il y en a heureusement de plus en plus, n' a qu' un désir, c' est de plonger dans cet univers inconnu qu' il réfutait jusque-là et qui s' ouvre miraculeusement par un simple acte de foi.

C' est la simplicité et même le simplisme de ce "Sésame ouvre-toi" qui déconcerte ces "intellectuels", ces champions militants de l' incroyance. Oui Dieu se laisse trouver d' abord par les tout-petits, les humbles, les sans-grades. Et c' est tout simple...trop simple pour l' orgueil qui aveugle et qui trompe ! 

          Et quand ce mur intérieur est enfin détruit, on peut découvrir alors des ressources inépuisables totalement ignorées jusque-là....cadeau de Dieu à ses enfants. C'est vraiment une nouvelle naissance, une transformation radicale qui s' opère dans le temps par la Grâce. Nous ait donné une liberté intérieure qui dépasse toutes les libertés, une préfiguration de la Joie du Ciel.

          Ah certes, il y a un combat qui devra se poursuivre tout au long de notre vie sur terre. Contre qui ? Contre le démon bien sûr qui préférait de loin notre ancien état. Et c' est un combat en soi-même, afin que ce mur qui nous séparait de la Vérité ne se reconstruise pas et que l' Esprit Saint irrigue en totalité notre

vie : corps, âme et esprit.

          Et là, le démon pourra bien gigoter....il aura à tout jamais perdu la partie !

 

                                                                                              ( à suivre....)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

(Clovis Simard,phD) 29/02/2012 13:25


Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-15, - THÉORÈME DE L'ATHÉE. - ATHÉISME ET MATHÉMATIQUES ?

Julien 19/02/2011 21:37



Bonjour,


Félicitation pour ce blog qui raconte votre histoire et pour cette reconversion qui vous a permis de rencontrer l'Amour du vrai Dieu.


Moi même j'ai eu la grâce de redonner un sens à ma vie après une période de grand doute ou Dieu n'en faisait plus partie.


Je remarque que c'est souvent dans les épreuves de la vie qu'on retrouve le chemin de la foi. Comme si Dieu "provoquait" ce qui nous arrive pour qu'on puisse se remettre sur le droit chemin en
faisant appel à lui pour qu'il nous aide.


Je rends grâce à Dieu pour tout ce qu'il a fait pour moi depuis ma reconversion et je le remercie de me guider comme il le fait.



fedydurke 12/02/2011 22:15



Bonjour,


Dieu vous a donné sa grace et j'en suis tres heureux pour vous. Ceux qui sont croyants des leur naissance n'ont pas la chance de beneficier de ces bienfaits. Cela fait 45 ans que je crois. Qu'est
ce que vous avez fait pour attirer l'amour de dieu. Pardonnez moi cet humour mauvais ( c'est le cas de le dire ), mais s'il faut attirer a soi les démons pour avoir des graces, malade depuis
trente ans, je suis candidat a cette epreuve vu le resultat que vous avez eu.


Je veux bien combattre ces petits demons, qui pardonnez ma pretention et mon amertume, ne me paraissent pas aussi redoutable que la maladie, le mal dans votre chair, la souffrance sans cesse
renouvelée, pas un instant de répit ! Je veux bien combattre n'importe quel diable pour attirer Dieu. D'ailleurs, en desespoir de cause, c'est peut etre ce que je vais faire. Mon ame est
solidement ancrée.



Anne-Laure 30/01/2011 10:34



Voilà un bel article qui résume en peu de mot ce qu'est la Foi, et en tant qu'ancien athée, cela n'en est que plus persuasif.


 


Toutefois, j'aimerais savoir comment et pourquoi cette grâce de la conversion arrive?


Parce-que tu l'as dit, croire c'est se laisser habiter par Dieu en toute simplicité, sans chercher à comprendre... et pourtant on nous dit qu'il faut aussi croire avec son intelligence... (le
discernement, je crois?)


Je comprends que c'est une lutte quotidienne et qu'il ne faut pas croire que l'éblouissement sera pérenne...., qu'elle continue, comme pour moi qui était une croyante tiède on va dire par
"tradition", c'est encore pire, je trouve que pour un athée qui se convertit!


 


Comment faire la différence entre ce désir de croire et croire tout court? Je me pose la question tous les jours. Je lis tous les jours le texte du jour... et parfois je ressens le vertige du
doute, et si je m'abritais derrière une "commodité?" Je pense alors aux saints qui ont été habités par la nuit du doute....


 


 



Michel Chiron 31/01/2011 11:28



Bonjour Anne-Laure.


Comment et pourquoi, cette Grâce de la conversion arrive.


Je pense que c'est surtout quand il y a un questionnement, une recherche personnelle qui est une forme d'appel. On peut ne pas entendre la réponse qui est certainement brouillée par l'ennemi
intérieur qui ne veut pas de cette conversion, mais je crois que l'appel resurgira un jour, le Seigneur n'a pas la même vision du temps que nous les mortels.


Pour moi, ma conversion ne résulte pas d'un questionnement intellectuel, elle vient suite à un appel au secours en ayant eu l'évidence que Dieu existait. C'était la mort ou la vie. Bien entendu,
j'ai choisi le chemin de la conversion...même si j'étais au tout début complètement déboussolé en me rendant compte de ma vie dans l'erreur jusque là ! Et c'est la réception immédiate de la
Grâce, reçue dans la prière, qui m'a redonnée une confiance absolue.


Le discernement, oui ! Mais je crois qu'il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. D'abord, répondre par la foi, dans la confiance et surtout dans la continuité, dans la fidélité : prendre
du temps pour Dieu chaque jour, le mettre vraiment à la première place de nos préoccupations en essayant de lui faire plaisir ! Et, c'est Marie qui m'a conduit sur ce chemin de conversion, de
transformation personnelle. Et ensuite Le Seigneur nous permettra de suivre ce chemin de foi et nous donnera le discernernement pour être plus fidèle, à travers la Parole, la prière qui a un rôle
essentiel, les lectures, à travers les rencontres et pourquoi pas à travers un conseiller spirituel. Je crois vraiment que l'intelligence est purifiée par la foi toute simple, celle dont Jésus
faisait l' éloge auprès de ses apôtres, par exemple lorsqu'il guérit la fille de la Cananéenne, ou lorsqu'il parle de cette veuve qui verse son obole au temple....mais il y a plein d'autres
exemples.


L'intelligence mise au premier plan peut compliquer, moi elle m'avait totalement égaré ! Ce n'est pas toujours le cas, mais je m'en méfie...parce que je connais, avec mon expérience la fourberie
des puissances des ténèbres qui sont à l'affût pour nous tromper, compliquer, nous inspirer de mauvaises pensées, nous faire douter et lacher prise. Il faut se protéger avec les armes de la foi
et l'Église nous présente tout l'arsenal nécessaire.


La nuit du doute, pour l'instant je ne l'ai pas connue, et compte-tenu de ce que j'ai vécu, je ne sais pas comment je pourrais douter. C'est une période, je crois, où Dieu parait se taire, mais
même s'il se taisait aujourd'hui (ce qui n'est pas le cas), non je ne pourrais douter ! Amitiè. Michel