Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma nouvelle Vie : un bonheur inconnu

Publié le par michel chiron

          Cette sensation de bien-être inconnu jusqu' alors, je l' ai découverte, je l' ai ressentie dès  mon entrée dans la prière. C' était la réponse de Dieu à mon appel dans les ténèbres, c' était sa présence forte en contrepoids à la présence démoniaque attachée à moi. Et je peux dire, plus de quinze ans après, qu' elle ne m' a jamais quitté et      qu' elle s' est renouvelée de jour en jour. En fait, le cadeau le plus important,, le plus merveilleux  donné aux chrétiens, c' est la manifestation de  LA  GRÂCE, Don gratuit pour nous conduire dans une FOI de plus en plus vive.

          Si les incroyants, les athées connaissaient la réalité et les effets de ce Don, ils se précipiteraient tous dans les églises en s' agenouillant devant le tabernacle, ( là où brûle en permanence une lumière rouge manifestant la présence de Jésus Vivant dans le Pain Eucharistique ) pour parler au Seigneur et implorer sa miséricorde. Il suffit de le dire avec foi et d' abandonner tout esprit de doute et de critique. En fait, il faut le demander comme un petit enfant à son Papa.  Le Seigneur n' attend que cela pour faire des merveilles, des miracles dans la vie des hommes.

           Je le dis maintenant, mais moi aussi, j' avais auparavant une résistance incroyable qui ne m' aurait pas permis malheureusemenrt cette démarche. J' avais alors " la nuque raide " et jamais je n' aurais pu croire, si je n' étais pas passé par cette terrible épreuve. En fait les démons triomphaient déjà en moi, alors que je me croyais libre ; pauvre bougre que j' étais !

          J' ai créé ce blog, surtout pour inciter ceux qui liront ces lignes à dépasser leur refus, leurs a priori, et à chercher le Seigneur. Si vous le faites avec confiance et persévérance, vous aurez la réponse quelque soit votre situation aujourd'hui. Et je vous assure que votre vie changera, car si vous vous occupez de Lui, il s' occupera de vous, car le BERGER est toujours à la recherche des brebis perdues pour les soigner et les conduire.

          Il y a malheureusement encore, baucoup de chrétiens qui connaissent très mal ce don, car ils  vivent leur foi avec une certaine distance, sans s' abandonner au Seigneur, sans ces temps quotidiens absolument nécessaires de cœur à cœur avec le Ciel. Ils reconnaissent parfois recevoir des Grâces, mais cela semble pour eux assez exceptionnel dans des occasions très particulières, ou alors ils éludent la question par cette formule  " tout est Grâce " - ce qui est  vrai - mais sans se poser la question de la  nature de cette Grâce et le nécessaire abandon qui ouvre à la Vrai rencontre avec notre Dieu, un Dieu très proche puisqu' il nous habite. Leur manière d'être chrétien, c' est de " faire pour Dieu ", en essayant de faire au mieux, le fameux " militant " chrétien, avec la formule qui en découle...." c 'est dur de vivre en chrétien "..., donc avec le corollaire : c' est assez normal qu' il y ait  peu de volontaires.

           Et bien Non !  Le chrétien qui s' abandonne dans la prière et la confiance ne peut éprouver ce sentiment, même  s' il aura à traverser des épreuves et des combats, car il tiendra la main du Seigneur et se laissera conduire et transformé par la Grâce qui n' est qu' Amour. Est-ce difficile pour un petit enfant de tenir la main de son papa ? Non, il la tient même sérrée pour ne pas le perdre. Et bien un chrétien doit faire de même avec son Seigneur et la Grâce faisant son œuvre, le confortera dans sa foi, fera de lui un disciple et le conduira à la plénitude de vie !

          C' est l' expérience qu' il m'ait donné de vivre depuis ma conversion !  Et cela est un délice inconnu par le monde.

          J' ai tout de suite fait cette demande au Seigneur : " Apprends moi à te faire plaisir, car jusqu' à ce jour, je n' ai fait que des bêtises. Montre moi ce que je dois faire, conduis-moi toi-même ! ". Le " toi-même " était très important car je me méfiais énormément de la puissance des ténèbres en moi et chez les autres, j' avais besoin que le Seigneur ouvre lui-même mon chemin en m' évitant de retomber dans des pièges. Je connaissais trop bien le singe de Dieu.

          J' avais une avidité à rattraper le temps perdu. J' aurais désiré réparer tout le mal que j' avais pu faire depuis si longtemps  et qui avait du offenser notre Créateur, mais était-ce possible ? Je souhaitais faire la volonté de ce Seigneur qui m' accueillait  - je l' ai déjà dit - comme son fils prodigue. La nuit - ces neufs mois d' emprisonnement - faisait place à la clarté naissante,  à un sentiment de confiance et à la certitude d' une présence rassurante en moi.

          Comme je l' ai déjà dit, j' étais porté dans la prière qui coulait dans ma bouche et dans mon cœur, tel un fleuve  d' eaux vives.....Quelle expérience !  Je sentais que prier était très utile, tant j' étais encouragé intérieurement. Alors ma prière d' athée converti fut tout de suite une prière d' intercession pour tous ceux que je côtoyais ou que j' avais côtoyés ( vivants ou décédés ) et qui ne connaissaient pas ou qui n' avaient pas connu cette vérité. Je ne ressentais aucunement le besoin de prier pour moi, mon désir était de prier à la place de ceux qui ne priaient pas, pour qu' ils rencontrent le Seigneur et qu' ils soient sauvés. Moi, j' avais l' essentiel et je sentais que le Seigneur s' occupait de mes affaires.

          Très rapidement, après ma première rencontre avec le prêtre exorciste, j' ai adopté la prière du chapelet, tout simplement comme une prière d' amour pour les hommes, priant chaque dizaine au nom d'une intention particulière.
C' est inimaginable, la quantité d' Ave qui pouvaient sortir de ma bouche et de mon coeur, chaque jour, lors des premières années de ma conversion. Mais j' implorais ainsi la miséricorde pour tous ceux que je connaissais ou que j' avais connu....sans faire aucune distinction entre ceux que j' appréciais et les autres, c' était une nécessité impérieuse !  Ma mémoire travaillait baucoup à cette période., je voulais prier pour tous  sans exception. Cette prière reste encore un des piliers de mon échange quotidien avec le Ciel et je sais qu'elle le restera toute ma vie.

          Aujourd'hui, je dis en riant qu' au moment de mon retour à Dieu, je suis tombé dans la prière du Rosaire ( quatre chapelets méditant les grandes étapes de la vie du Christ ), comme Obélix est tombé dans la potion magique. En fait, ce n' est pas moi qui ai choisi la prière du Rosaire, mais c' est elle qui est venue à moi l  Et ce , par la VIERGE MARIE ! Sans que je le sache, elle me prenait en main dès le début de ma conversion. Avec une grande discrétion et la patience d' une mère, jour après jour, elle s' est occupée de moi. Quand j' y repense  aujourd' hui, quelle merveille l

                                                                                                                                  ( à suivre )



         



Commenter cet article

Ange Grdien 20/04/2011 13:13



Coucou, je suis Ange Gardien de facebook.
Je tenez a dire que moi aussi, la prière du Rosaire est venue a moi comme par magie, par hasard. Merci Marie ! :)